L'interview de la semaine :


Stéphane Gomez, manager du groupe senior,


Peux tu te présenter ?

Je suis responsable du groupe senior. Je fais le lien entre le bureau, les coachs et les joueurs. Je remonte les infos, donne des conseils et fais du spécifique avec les 3 gardiens seniors.?


Parle nous de ton histoire avec le foot ?

Elle a débuté il y a 36 ans. J'ai débuté aux Genêts d'Anglet. Puis mes parents ont déménagé à Tarnos et je suis arrivé en 1982 pour la création du club. J'ai connu la sélection Aquitaine jusqu'en 13 ans. J'étais suivi par Eric Olhats, et je n'étais pas loin de basculer du bon côté. Avec la sélection, nous avions gagné un tournoi à Bordeaux et ce sont de beaux souvenirs. Franck Fontan, qui jouait alors avec moi, est sorti aux Girondins et a joué 2 matchs de Coupe d'Europe.

Puis l'activité professionnelle est devenue prioritaire en reprenant la boîte de mon père. J'étais barré à Tarnos par des joueurs qui m'étaient supérieurs comme Carlos Deodato et d'autres, et je suis allé 3 ans joué à l'Elan boucalais en DHR. Ils m'ont alors demandé de partir ( j'avais une période difficile ) et je suis revenu à Tarnos. J'ai joué un peu en première et j'ai fini à 35 ans comme libéro en réserve.


Quelles étaient tes caractéristiques de joueur ?

J'étais adroit devant le but, un bon buteur. Mais j'ai pris beaucoup de coups. Un entraineur qui m'a marqué, Lucien Labejof, a su me parler et j'ai alors musclé mon jeu avec plus d'agressivité.

Ensuite, je n'aime pas perdre et déteste l'injustice. Mais je suis honnête et j'ai fait des connaissances marquantes, comme Mathieu Romero. J'aurai aimé jouer avec lui.


Quels sont tes autres centres d'intérêt ?

Mon boulot forcément, je suis chef d'entreprise. J'ai perdu mon père il y a 6 ans et je lui ai promis de ne jamais lâcher. Je travaille énormément. Sinon, je pratique le jet ski, mais le football représente une part importante de ma vie.


Raconte nous quelques souvenirs importants ?

Comme bon souvenir, j'ai eu la chance de rencontrer Christian Karembeu et de jouer avec lui. C'était avec les anciens de l' Elan contre le Variétés.

Sinon, le très bon souvenir est le titre de Champion des Landes U18 en 1993 avec Tarnos. On se retrouve encore entre nous pour jouer ou boire un coup. Ce sont des souvenirs top et les plus belles années.

Mon plus mauvais souvenir est mon dernier match avec une blessure grave. Je me suis rompu les ligaments sur un tacle assassin. J'aurai sûrement pu jouer un ou deux ans de plus.


Y a t il un joueur de l'AST qui t'a marqué durant toutes ces années ?

Carlos Deodato qui jouait à mon poste et Philippe Zahoum. C'était vraiment deux très bons attaquants.


Si tu avais pratiqué un autre sport ?

Cela aurait été le tennis. J' en ai fait et j'ai bien accroché. Il faut un gros mental.


Pour cette saison, quel était l'objectif ?

Il fallait arrêter l'hémorragie de 3 descentes consécutives, et donc reconstruire. Le début de saison a été difficile avec 4 défaites en 5 matchs. Mais maintenant, on retrouve de la qualité et du jeu. Je souhaite une remontée en ligue la saison prochaine.


Parle nous de l'équipe B ?

Il y a un fossé entre les 2 équipes seniors. La B va descendre et jouera peut être à son niveau l'année prochaine, avec plus de plaisir pour les joueurs.


On a entendu parler d'une équipe 3 ?

Tout le monde a le droit de jouer au football. Mais il faut trouver un nouvel éducateur et un nouveau dirigeant. Ce sera compliqué.


Tu prépares la prochaine saison ?

Oui, je prends contact avec certains joueurs suivant l'avis des coachs.


Ton plat préféré, ton billet d'avion rêvé et une femme admirée ?

Je suis d'origine andalouse, donc ce sera une paella préparée par ma mère. Sinon, je choisis Séville. Ce pourrait être la Polynésie, mais ma femme n'aime pas l'avion. Enfin, je choisis Ingrid Chauvin.


L'entraîneur et le président idéal pour l' AST ?

J'aime bien Elie Baup, et comme président, je suis admiratif du parcours d''Aulas, qui est parti d'en bas pour arriver tout en haut.


Tu es manager du PSG. Que fais tu ?

Je chercherai à améliorer l'ambiance et l'état d'esprit. Il y a trop d'individualités et je vendrai des joueurs...

- - - - - - - - - - ARCHIVES INTERVIEWS - - - - - - - - - -