L'interview de la semaine :


Interview de Régis Barou, éducateur U9 :

- Parles nous de ton passé de footballeur ?


J'ai commencé à 7/8 ans dans les Hautes Pyrénées dans mon village de Pouzac, jusqu'à 20 ans. J'ai ensuite poursuivi à Tarbes en même temps que mes études, en DSR et PH. J'ai alors vite commencé à entraîner.


- Tu jouais à quel poste et quelles étaient tes qualités ?


Je jouais libéro. Je me débrouillais bien dans la relance, mais je n'étais pas bon dans les duels.

C'était mon stoppeur qui s'occupait de cela.


- Et si tu avais pratiqué un autre sport ?


Etant des Hautes Pyrénées, je pense au ski que je pratique depuis tout petit. Je continue d'ailleurs d'encadrer des jeunes dans le cadre de l'école avec des collègues d'EPS. Sinon, cela aurait pu être la pelote. J'aime bien jouer au mur à gauche avec les copains.


- Tu es un sportif de haut niveau. Qui es tu ?


Sûrement pas un attaquant ! Je pense à Varane chez les jeunes, et à Laurent Blanc pour les plus anciens.


- T'es coach aujourd'hui. Y en a t il un que tu admires particulièrement ?


Je dirai Didier Deschamps. Il arrive à gérer le star système, tout en conservant l'esprit de groupe. J'attache de l'importance à cela. En U9, je préfère jouer avec des jeunes qui ont un bon esprit, plutôt qu'avec des individualités.


- Dans une soirée karaoké, qu'est ce que tu chantes ?


Plutôt un répertoire français. Du Goldman, du Sardou ou Starmania.


- Ton actrice préférée ?


Je réfléchis...Je trouve Sophie Marceau charmante. C'est ma génération.


- Ta femme ne râle pas trop de tes absences ?


Si. En plus, elle n'est ni trop foot, ni très sportive.


- Où rêves tu de l'emmener ?


Dans un bon resto. Sinon, en Indonésie, à Bali. On en parle.


- Pour revenir au club, tu t'occupes des U9. Comment se passe la saison ?


Cela se passe bien. J'ai commencé il y a 2 ans, et on avait quelques difficultés. J'avais mes idées et on n'était pas très structuré. Je trouve que Thierry Clermont a recadré tout cela. Il m'a également apporté au niveau technique d'entraînement. Il voit, il gère.

Des jeunes ont un profil vraiment intéressant et je me régale tous les mercredis et samedis.


- Parmi les éducateurs débutants, tu trouves que le meilleur au foot, c'est qui ?


Je pense à Sam.....quand il n'a pas mal au dos.


- Pour finir, quels souvenirs t'ont marqué ?


Mon meilleur souvenir, c'est quand j'étais cadet à Pouzac. On a gagné la Coupe dans les Hautes Pyrénées, sous la neige, aux penalties. J'ai d'ailleurs raté le mien, mais on s'était régalé avec les copains. Sinon, aujourd'hui, les futsals entre potes sont très sympas.

Quant au mauvais souvenir, je retiens la défaite il y a 8 jours contre Papy Jacques. Il m'a chambré toute la semaine, et j'ai encore mal !

- - - - - - - - - - ARCHIVES INTERVIEWS - - - - - - - - - -