L'interview de la semaine :


Denis Rol, entraîneur des U19 PH


- Indique nous ton passé de footballeur ?

J'ai commencé j'avais 9/10 ans dans un petit club, Villepreux dans les Yvelines. J'ai progressé et je me suis retrouvé en Cadets nationaux avec Versailles. En seniors, je jouais soit milieu gauche, soit arrière gauche, à Versailles en D4, puis à La Celle Saint Cloud. J'ai fini au Chesnay en DHR, puis en vétérans. Ici, je poursuis en vétérans. C'est agréable depuis que Manu Sanchez a restructuré, et que de bons joueurs sont arrivés. Mais je joue de moins en moins, étant donné que je m'occupe de plus en plus des jeunes et du club.

- Quel style de joueur étais tu ?

J'étais plutôt rapide, un bon pied gauche, une bonne compréhension tactique du jeu, mais pas un grand technicien. Mon gros défaut était mon jeu de tête.

- Depuis quand entraînes tu et qu'est ce qui t'attires dans cette fonction ?

J'entraîne depuis 7 ans. J'ai commencé avec le groupe actuel en U13 1ère année. C'était d'abord pour dépanner, et progressivement, j'y ai pris goût. J'aime échanger, l'esprit de groupe, vivre des aventures ensemble, positives ou négatives, avec toutes les émotions que peut apporter le sport. J'essaie de le transmettre au groupe.
Egalement, j'adore l'aspect tactique du football. Un joueur intelligent est déjà un bon joueur. Avec un bagage technique correct et une intelligence, cela fait déjà un bon joueur.

- Donne nous 2 souvenirs de coach qui t'ont marqué ?

Le bon, c'est évidemment l'année dernière avec la victoire en Coupe des Landes et en Championnat. Mais c'est un bon souvenir surtout parce que les jeunes ont vécu fantastiquement ensemble. Ils sont contents ensemble, de jouer ensemble, de se voir après le match, de partir en we ensemble. Le "Bien vivre ensemble" de ce groupe est ma principale fierté. Il n'y a rien de mieux quand on est content d'être ensemble.
Le mauvais, ...je ne sais pas trop. Peut être la fin de saison u16. On ne jouait pas grand chose, il y a eu quelques départs, certains éléments n'ont pas accroché à l'idée que je me fais du football.

- Tu es responsable des u18 et u19. Quels sont les objectifs ?

Pour les 19, l'objectif est de se maintenir, puisque l'on monte. Arriver à trouver le niveau ligue, notamment dans l'engagement, et la qualité, et pourquoi pas, comme cela se passe pas trop mal, essayer de finir dans les 5 premiers.
Les 18 ont un beau challenge, finir premier de leur championnat, et essayer d'accéder au niveau excellence.
La cerise, c'est notre présence en Coupes des Landes, et on va voir jusqu'où on peut aller.

- Comment se passe le début de saison ?

Le début a été difficile avec une préparation perturbée. Les joueurs travaillaient et ne pouvaient pas être là à l' entraînement. Il manque également un peu de concurrence. On a aussi beaucoup de blessés. C'est un peu compliqué, mais on arrive à s'en sortir et c'est le gros point positif.

- Aujourd'hui, vous avez joué Cenon ( victoire 3/1 ). Qu'as tu pensé du match ?

Depuis 3/4 matchs, je retrouve l'état d'esprit de l'année dernière. Avoir la volonté d'être bien en place, être attentif, investi, jouer tous ensemble. C'était un très bon match, car on a vraiment souffert. Au dehors du jeu produit quand on avait le ballon, je retiens surtout l'état d'esprit et la capacité à respecter les consignes.

- Qu'est ce qui n'a pas bien fonctionné ?

A la récupération du ballon, on a tendance à le perdre trop vite. On se relâche, et on joue compliqué au lieu de jouer simple. Sinon, on s'oublie sur les 2èmes ballons et l'adversaire le récupère trop facilement. C'est récurrent avec la fatigue.

- Chez tes joueurs, quels sont les défauts qui te font souvent râler ?

Je râle systématiquement quand on ne fait pas les efforts pour l'autre, quand on ne respecte pas les principes. Ce n'est pas une question de technique ou de physique, mais de réflexion. Ce manque de concentration et d'investissement, ce manque de respect par rapport au partenaire me met en rogne.

- Si tu avais fait un autre sport ?

Probablement du tennis. J'ai joué petit, et j'ai arrêté pour jouer au foot. J'étais pas trop mauvais.

- Tu aurais coaché au tennis ?

Non, non, je ne pense pas, bien que j'aime bien jouer avec les joueurs de Lapalibe et les amis, et leur expliquer certaines choses. Je préfère coacher du collectif.

- Et les seniors ?

Non, pour l'instant, cela ne m'intéresse pas. Je préfère apprendre le football aux jeunes et communiquer certaines valeurs, le respect, la convivialité, le vivre ensemble. En seniors, c'est très compliqué de faire passer ces messages. Soit les joueurs les ont déjà, soit c'est mort.

- Tes coachs références ?

Toujours les mêmes, ceux qui essaient de pratiquer un beau jeu, comme Guardiola ou Enrique. C'est le Barça. Après, mon équipe parce que je suis né dedans, c'est Saint Etienne, même si elle ne pratique pas ce jeu là.

- Ton joueur idéal ? Lesquels tu admires particulièrement ?

C'est un joueur bon techniquement, qui a un gros volume de jeu et qui est intelligent, qui sait garder le ballon quand il faut le garder, le lâcher quand il le faut, qui a le sens de l'anticipation. Savoir avant de recevoir, c'est la base.
J'apprécie beaucoup Busquets quand il est en forme bien que je n'aime pas son état d'esprit. Un cran au dessus, il y a Iniesta. En France, j'aime bien Schneiderlin, qui a cette capacité à anticiper, à lire vite le jeu. Tout le monde voit également les qualités de Pogba, qui devrait parfois jouer plus simple. Il a le potentiel.

- Ton geste technique préféré ? Et celui que tu n'as jamais su faire ?

Un beau contrôle orienté avec une passe dans l'intervalle et en profondeur. Sinon, pour ma part, j'ai toujours été vraiment mauvais dans les reprises de volée.

- Tu es dans la Commission technique. Quel est l'objectif ?

L'objectif de la Commission technique est de continuer le travail fait depuis 2 ans. Après la mise en place d'un cahier des charges par catégorie, on a retenu l'aspect technique, tactique et physique de chaque joueur, intégrant les paramètres individuels et collectifs. C'était un très beau projet. On essaie aujourd'hui de mettre un peu de formation interne. Ce projet doit devenir la priorité du club. L'école de foot doit alimenter les seniors, le club n'ayant pas les moyens financiers de faire venir des joueurs. La seule issue, c'est que cela vienne du bas. Il faut être patient, mais il faut des moyens. J'attends aujourd'hui des moyens pour que les jeunes puissent progresser encore et encore.

- La voiture, la nana et le voyage de tes rêves.

Je ne suis pas voiture, mais moto. Je parlerai d'une moto qui était la bombe de mon époque, la TOM 4. Sinon, un gros trail pour aller dans les sous bois et le sable.
La nana, il n'y en a qu'une, c'est ma femme.
Le voyage, j'irai bien en Australie.

- Le plat et l'alcool préféré ?

Le plat, j'en ai beaucoup, parce que je suis gourmand. Je dirai un bon Osso Bucco avec du vin rouge ou blanc, plutôt un Bourgogne.

- Dans une soirée déguisée, quel personnage es tu ?

Un héros de B.D. Je ne l'ai plus,..... un marin.....Corto Maltese

- Ta tâche ménagère préférée et détestée ?

La plus fréquente, c'est l'aspirateur ! ......................Bon voilà, il n'y en a pas trop que je préfère. Pouhh !!!!...La plus détestée, c'est l'aspirateur, parce que j'en ai assez de le passer et je suis préposé à l'aspirateur.

- Dans les tribunes derrière toi, quel match tu aimerais voir ?

Saint Etienne, parce que c'est mon club quand j'étais jeune et j'étais fan des verts de Bathenay, et le Barça.

- - - - - - - - - - ARCHIVES INTERVIEWS - - - - - - - - - -